LIVRE AUDIO

Rousseau juge de J.-J.

(1782)

En 1771, les lectures privées des Confessions que Rousseau a engagées se heurtent à l'incompréhension et à l'interdiction du chef de la police Sartine. La faillite des Confessions laisse place à une autre forme d'apologie que sont ces Dialogues qui s'appuient encore sur l'analyse psychologique, mais surtout désormais sur la rhétorique judiciaire. L'auteur présente son projet dans un avant-propos, intitulé: "Du sujet et de la forme du présent écrit": «La forme du dialogue m'ayant paru la plus propre à discuter le pour et le contre, je l'ai choisie pour cette raison.» Il explique ensuite qu'il sera représenté par deux personnages: d'une part celui qui parlera sous son nom de famille: «Rousseau», de l'autre celui dont il est question dans l'opinion publique: «Jean-Jacques» (J.J dans le texte), lequel fera l'objet d'une controverse de «Rousseau» avec un troisième personnage: «le Français», censé défendre la cause des adversaires de l'auteur. Ce dispositif conversationnel ouvre un espace dialectique en distinguant le Rousseau authentique de sa contrefaçon fabriquée par ses ennemis. *

Source audio: litteratureaudio.com (droits d'utilisation)

* wikipedia.fr

©2020 Société Jean-Jacques Rousseau
Avec le soutien de la République et canton de Genève et du registre Mémoire du monde de l'UNESCO